Share this project

Done

Share this project

Done
I want to make the portrait of human beings through the celebrations and rites that take place all around the world. Will you help me?
234 backers pledged €40,456 to help bring this project to life.

About

Being Human / Être humain project video thumbnail
Replay with sound
Play with
sound

€40,456

234

 

                         Facebook             Twitter            Linkedin

 

 

Being Human is a film project for theatrical release.

All around the world there are festivals, ceremonies, traditional rites that take place each year… They all are a celebration of a part of life: Birth, death, pregnancy, water, air, fire, crops, transition to adulthood, pain, god, sex, nudity…

It’s very difficult to give them a name, for they can take so many different forms.  

They are nevertheless recognizable by their common features: they are systematically human gatherings. They are all related to an ordeal, in every sense of the word: a competition but also a complicated one to live. And then, they all talk about sensations. The skin, the fear, the pleasure, the smells, the noise, the warm, the humid, the slippery, the bitter and the rough. 

It also shows what the human being is capable of, how far he is willing to go. 

In El Salvador, for three nights, people throw balls of fire to each other’s. Up to burning hair, clothes, no matter. In Indonesia, people reveal the corpses of the dead of the year, make them up, and make them parade in the village. In India, people cover themselves and others with colors, in a celebration called Holi. 

The idea of this film is to delve into these "celebrations" of the living like it has never been done before, to stun ourselves with what we are, human beings on earth, with our fears and our pleasures, our anguishes and our trivialities.

The project’s main idea is that we all have, on earth, different ways to deal with the exact same things: same anguish, same fears, same joys...   Our troubles, our wars, come from these differences of form, differences in the shape of the solution brought to identical problems.   

That film found a way to show that idea. 

Human towers
Human towers

 

 

Being Human is a non-verbal movie, which follows 25 celebrations from all over the world. 

In each case, we are going to film someone who is participating in the celebrations. His preparation, when he is in action, and the moment after. 

The celebrations in that film will be revealed through the eyes of someone. 

Being Human will take the shape of one single day. It will start at dusk and end at dusk. The whole film will look like one day and one night. 

I will try, for each shooting, to understand the event, the celebration, from inside, trying to feel why the people participate, trying to put myself in their place.  Meaning that by running away from the touristic point of view, I'm looking for a greater emotion, images with more meaning and  strength for the audience.

What I'm looking for are the common points between all these celebrations. The magic of that film will come from the fact that it will be a mirror for the audience.

This film has nothing to do with a tv report, or an ethnographic documentary which would explain habits from all over the world.

This is a sound movie, music movie, close ups, macro filming, slow motions, high speed shots... To make the audience feel the sensations of there celebrations. Being Human is a trip.

The music is very important, along with the live sound of these events. 

Sound

A music composer (i'm still searching for one) will make the music for the film. 

And a sound engineer will be on all the celebrations  Because these events are often sound events, a huge part of their energy come from it. 

And also because Being Human is a film about senses. And the sound has this ability to make us feel other senses than the sound... Like touch, with tissus's sounds for instance. Or taste, with kitchen sounds...

The sound of the film will be recorded by Christophe Penchenat, recently nominated at the BIFA (British Independent Film Awards).

The use of drone.

The drone is a tool which allows us to make a little camera fly. So we can get, among other things, video shots 'seen from the sky'. Why is it interesting for Being Human?

A lot of these celebrations are human gatherings. In a carnival like the Dunkerque one, the gatheing becomes one moving body.

Only the drone allows to make us feel that energy, that body moving like a wave.

 

 

 

I must say that I am a great fan of Ron Fricke and Godfrey Reggio's work. Especially their Koyaanisqatsi and Baraka.  

These two films are only music and sound films, with images from all over the world, of nature, cities, humans, poverty, richness, wars, industries, forests... 

The first one was in fact totally shot in the US, in the 70's, and the second, Baraka, was shot worldwide, and was released in 1992. What is great with these two films is that when you're done watching, you know that you are changed from inside. 

The absence of commentaries, of voice overs, of interviews, restrains your brain from analyzing too much. You are diving into sound, music, images, colors, concepts. Feeling much deeper what you are experiencing. As if we were deprived of one sense, and the others were strengthened.

 And it changes you because it directly moves parts of your soul and your brain, no thoughts involved, direct sensations. These films are trips.

The first minutes of Baraka (6 minutes) :

The last minutes of Koyaanisqatsi (10 minutes) :

 

 

Map of the shot celebrations (list in construction)
Map of the shot celebrations (list in construction)

A few examples, (No, no... I won't reveal all the crazy events I found! :)

A huge amount of celebrations take place in only three countries : Japan, Spain and India. But you can find some in every country. Only in France, more than 50 ancestral celebrations are counted. 

The festival of nudity, where men gather almost naked and tighten each other up, is from Japan, the tomato festival, or the flour festivals are from Spain, and Holi, color festival, is from India.

In Indonesia and in Madagascar, people unbury the dead to help them go to heaven. In Bolivia, every year at the same date,  people can fight among themselves, officially, it helps the future crops. In Vanuatu, you bungee jump, excepted it's not an elastic rope but a liana...

We are still looking for incredible celebrations to film, if you know an event, you are most welcome to tell us :) Thanks!

 

Gaul
Gaul

 

 

Well, that's the hardest part to write... 

I guess I could say that: All your life you seek what you are made of, what you're here for.  

And then, one day, you see what had always been there, but was mixed, melted among thousands of other things. 

Being Human is that hidden object. 

The first time I thought about doing that film was a long time ago. I even wrote an outline to present the project to producers. And I did. I was young, the project was too big, it didn't work, and I did something else. 

Among those "something else", is a lot of travelling to make films, video portraits, documentaries. In some of these trips, I saw a few of those celebrations, I began to record some sensations in my brain, some images in my camera. 

Web page gathering some of my documentaries (click here).

Then, 3 years ago, Being Human came back (but did it really leave me?). 

And I slowly began to prepare it, gathering information, reading books and web sites, to try to understand the meaning of those celebrations, diving into myself and try to understand why this subject has always been coming back to me, why I just feel I have to do it...

Holi
Holi


Well, Being Human is here for two reasons.  

This project is a documentary, but is not a documentary, it's poetry, but, no... It's maybe a document, but not really either, as it also looks like a fiction in some way, because a story is told. 

So, this is not an easy project to explain to a producer. And when a misunderstanding shows up at the beginning of a collaboration with a producer, a disaster always comes at the end... 

So I made the choice to launch the project by myself. To create 15 minutes of the intended feature film. 

The second reason is that, for the last 15 years, I did most of my films for the internet. 95% of them were produced for the web. 

For one reason or another, I am linked to the web.  

So, it was quite natural for me to use this medium, and to connect with all these people who supported my films, especially my 1M series which, for some films, was watched more than 300.000 times (that's only for YouTube).

 

The amount I’m aiming for on Kickstarter is what I need to shoot 3 celebrations.

Each celebration costs (that's an average) 11.000 €.  We'll be a team of 5 persons. 2 cameramen, one drone pilote, a sound ingeneer and an executive producer, the organizer (link with people, accomodations, trouble solver!)

Trip + salaries + accommodation + editing + insurances + materiel... 

Adding to that the 8% cost of Kickstarter and the rewards’ cost, you get the target amount.  

At the end, a more or less 15 minutes long film will be edited (longer if you pledge over the actual amount :) ) which will be the starting point to find producers.

The Kickstarter rewards stand for the future feature film of course. (Your name in the credits for instance)

 

My name is François Grandjacques.

I direct documentaries, short films, corporate and experimental films. 

I made my first film at 17 years old and never stopped since. I received 5 prizes in different festivals, especially for my 1M series. 

Among other things, I worked for the French Senate, for NGO's, I regularly direct portraits of authors for the publishing firm “L'Ecole des Loisirs”. 

I also directed 20 portraits of women around the world, in Canada, Cambodia, Mexico, Vanuatu, Colombia, Togo... Portraits of women who succeeded in a project abroad (stopping aids in Vanuatu, breast cancer campaign in Canada, etc...) 

I’ve had this Being Human project in me for the last 15 years. 

It came to me, between other reasons, through my trips, and with this strange ascertainment: everywhere in the world, humans have the same way to operate, and yet, the way to express it is often utterly different, or even opposed. 

Just imagine yourself, on a sunny Sunday afternoon with your family, in a western country, looking at a gigantic penis walking on the streets. 

Which actually happens in Japan...

Here's my last film. A presentation of the NGO Water and life, which was shot in Bangladesh and in Ivory Coast :

And the portrait of Ida Daussy, french star on the Korean tv, shot in 2004 :

 

 

My website : http://www.taistoidonc.com

 

                             Facebook           Twitter             Linkedin

 La vidéo de présentation du projet :

 

 

Être Humain est un projet de film pour le cinéma.

Tout autour de la terre se déroulent fêtes, festivals, célébrations ancestrales, rites traditionnels… 

Ils ont tous pour objet la célébration d’un pan de la vie : la naissance, la mort, l’accouchement, l’eau, l’air, le feu, le retour des récoltes, le passage à l’âge adulte, la souffrance, dieu, le sexe, la nudité… 

Il est très difficile de leur donner un nom générique car ils se manifestent sous des formes bien différentes. On les reconnaît pourtant à leurs traits communs : ce sont systématiquement des rassemblements humains. Ils sont tous apparentés à une épreuve, dans tous les sens du terme : Une compétition mais aussi un moment compliqué à vivre. 

Et puis tous parlent des sensations. La peau, la peur, le plaisir, les odeurs, le bruit, le chaud, l’humide, le glissant, l’amer, le rugueux…

On y voit aussi ce dont est capable l’être humain, jusqu’où il est prêt à aller. 

Au Salvador, pendant 3 nuits, les gens se jettent des boules de feu les uns sur les autres. Jusqu’à se brûler les cheveux, les vêtements, peu importe. En Indonésie, on ressort les corps des morts de l’année, on les maquille, et on les fait parader dans le village. En Inde, le holi est la fête de la couleur. On se recouvre le corps de pigments et on en jette sur les autres.

L’idée de ce film est de plonger dans ces célébrations du vivant afin de s’étourdir de ce que nous sommes nous-mêmes, des êtres humains sur terre, avec nos peurs et nos plaisirs, nos angoisses et nos légèretés.

Et l'idée sous-jacente du film est que nous avons tous, sur terre, des manières différentes de nous occuper des même choses : Des mêmes angoisses, des mêmes peurs, des mêmes joies... Nos problèmes, nos guerres, viennent de ses différences de forme des solutions amenées à ces problèmes identiques.  

Ce film a trouvé une manière de montrer cette idée.

 

Carnaval
Carnaval

 

Être Humain est un film sans parole. Un compositeur va créer une musique originale. Et le son direct y a une importance primordiale.

L'idée est de filmer 25 célébrations se déroulant dans le monde entier. Mais il ne s'agit pas de les traiter l'une après l'autre. Le sujet du film est l'être humain, pas les fêtes dans le monde. 

Elles vont donc s'entremêler, rebondir l'une sur l'autre, faire écho, se superposer. Les manières différentes, entre cultures, de traiter le même sujet est un des axes principaux du montage de Être Humain.

L'ensemble du film se déroulera sur une journée, de l'aube à l'aube.

A chaque événement, nous allons filmer une personne qui participe à la célébration. Sa préparation, puis durant la célébration puis la redescente. Les fêtes et célébrations, dans ce film, ne vont exister qu'à travers les yeux d'un de leurs protagonistes. 

Je vais essayer, à chaque tournage, de comprendre l’événement, la fête, de l’intérieur, en essayant de faire ressentir ce pourquoi les personnes qui y participent le font, en essayant de me mettre à leur place. C’est à dire qu'en fuyant la vision touristique de ces fêtes, je cherche à atteindre une plus grande émotion, avoir des images ayant plus de sens et donc de force sur le spectateur.

Puis le montage se fera en juxtaposant ces célébrations. En tissant des liens entre célébrations. Celle-ci parce qu'elle a le même thème, celle-là parce que les même couleurs ressortent... Des liens profonds, des liens légers, le film avancera et parcourera ainsi ce dont est capable l’être humain, jusqu’où il est prêt à aller.

Ce film n'a rien à voir avec un reportage, ou un documentaire ethnographique qui nous parlerait de ces habitudes venues du monde entier. 

Être Humain ne s'adresse pas à notre entendement, mais à notre intuition.

C'est un film de son, de musique, de gros plans, de macros, de ralentis, d’accélérés. 

La musique est primordiale, ainsi que le son direct de ces événements.

Le Son.

Un compositeur va créer la musique du film. Et un soin particulier sera porté à la prise du son direct des célébrations. Notamment à travers la prise de sons de proximité, macros, des tissus, des chocs, des frottements des corps, des peaux, des bruissements du feu. Ces événements sont très souvent des événements de son, leur énergie en vient. 

Être Humain est un film sur les sens, Le son permet de faire ressentir d'autre sens que le seul son, comme le toucher, avec les frottements de tissus par exemple, ou même les goûts, avec les bruits de cuisine... 

L'ingénieur du son est Christophe Penchenat, récemment nommé au BIFA (British Independent Film Awards). 

L'utilisation du drône.

Le drône est un outil qui permet de faire voler une caméra. Cela permet donc, entre autres, de faire des plans vidéos "vus du ciel". Pourquoi est-ce un axe intéressant dans Être Humain?

Beaucoup de ces fêtes sont des rassemblements d’êtres humains. Et dans une fête comme celle du carnaval de Dunkerque, il s'agit d'agrégats de personnes qui ne forment plus qu'un corps.

Il n’y a quel le drône qui puisse faire sentir cette énergie. Montrer ce corps qui se meut comme une vague.

Holi
Holi

 

Je suis un très grand fan du travail de Ron Fricke and Godfrey Reggio. Particulièrement Koyaanisqatsi et Baraka.  

Ces deux films sont faits de sons et de musique, d'images du monde entier, de nature, de villes, d'humains, de pauvreté, de richesse, de guerre, d'industrie, de forêts... 

Koyaanisqatsi a été tourné aux Etats-Unis, dans les années 70, et le second, Baraka, a été tourné dans le monde entier, il est sorti en 1992. 

L'absence d'interviews, ou de commentaires, freine le cerveau dans sa volonté d'analyse. On plonge dans le son, la musique, les couleurs, les images, les concepts, on sent plus profondément l'expérience que nous sommes en train de vivre. Comme s'il nous manquait un sens et que les autres s'en trouvaient renforcé. 

Ce sont des films qui nous transforment, dont on ne sort pas sans plaie.

Ils nous changent car ils remuent directement, sans entrave, notre âme et/ou notre cerveau. 

Les premières minutes de Baraka (6 minutes): 

Les dernières minutes de Koyaanisqatsi (10 minutes) : 

 

 

Les pays où nous allons filmer
Les pays où nous allons filmer

Quelques exemples, (Non, non... Je ne vous donnerai pas la liste de tous les événements dingues que j'ai trouvés! :) 

Un très grand nombre de célébrations se déroulent dans seulement 3 pays : Le Japon, l'Espagne et l'Inde. Mais on en trouve dans à peu près tous les pays. Uniquement en France, on dénombre une cinquantaine de festivals d'origine ancienne, toujours existant. 

Le festival de la nudité, où des hommes se rassemblent, presque totalement nus, pour se serrer les uns contre les autres, est un festival Japonais. Les festivals des tomates et celui de la farine sont Espagnols. Et le fameux holi, le festival de la couleur qui se déroule dans plusieurs villes, est Indien. 

En Indonésie et à Madagascar, les gens déterrent leurs morts afin de les aider à plus facilement atteindre le paradis. En Bolivie, chaque année à la même date, les gens se battent entre eux, de manière officielle, afin d'aider les futures récoltes. 

Au Vanuatu, on saute à l'élastique, mais la corde n'est pas un élastique mais une liane, et le but est autrement plus vitale que dans le monde occidental. 

Je cherche toujours des célébrations à filmer. Si vous connaissez de ces événements, n'hésitez pas à me contacter.

 

Bon... Elle ne va pas être facile à écrire celle-là... Je pourrais dire ceci : 

Toute notre vie nous cherchons de quoi nous sommes faits, et ce pourquoi nous sommes ici. 

Et puis, un jour, vous discernez ce qui a toujours été là, mais qui était mélangé, fondu, au milieu de centaines d'autres choses intéressantes. 

Être Humain est cet objet caché. 

La première fois que j'ai pensé faire ce film, c'était il y a 15 ans. J'avais même, à l'époque écrit un dossier pour présenter le projet à des producteurs. Et je l'ai fait. Mais j'étais trop jeune, ou le projet était trop grand, ou je ne me suis pas adressé aux bonnes personnes... ça n'a pas marché et j'ai fait autre chose. 

Parmi ces autres choses, il y a eu beaucoup de voyages à travers le monde pour filmer portraits et documentaires. 

Page web rassemblant quelques un de mes documentaires ou portraits. (Cliquer ici)

Durant certains de ces voyages, j'ai croisé ces célébrations, de temps en temps, et j'ai commencé à enregistrer en moi leurs sensations, et à filmer quelques images quand je le pouvais. 

Et puis, il y a 3 ans, Être humain est revenu (mais était-il vraiment parti?). 

Et j'ai lentement commencé à le préparer, en rassemblant des informations, en lisant des livres et en parcourant des sites internet, pour essayer de comprendre le sens de ces célébrations. 

J'ai aussi plongé en moi pour essayer de comprendre pourquoi ce sujet revenait toujours vers moi, pourquoi est-ce que je sens que je dois le faire...

 

Être humain est ici pour deux raisons. 

Ce projet est un documentaire, mais pas un documentaire. C'est une poésie, mais en fait, non... C'est peut-être un document, mais en fait, pas vraiment, car cela ressemble aussi à une fiction, puisqu'une histoire peut être racontée de temps en temps. 

Ce n'est donc pas un projet facile à expliquer. Et quand un malentendu apparaît au début d'une collaboration, une catastrophe nous attend souvent à la fin. J'ai donc préféré lancer le projet par moi-même. Pour créer 15 minutes du futur film. 

La deuxième raison est que la plupart des films que j'ai réalisé étaient destinés au web. 95% d'entre eux ont été directement produits pour internet. Pour une raison ou une autre, je suis lié à internet... 

Il m'était donc assez naturel d'utiliser ce médium pour mon nouveau projet, et de me connecter avec tous ces gens qui ont soutenu mes films, particulièrement la série des 1M, dont certains films ont été vus plus de 300.000 fois (plateforme YouTube uniquement).

 

 

La somme que je cherche à rassembler me permettra de filmer 3 célébrations. 

Chacune d'entre elles coute, en moyenne, 11.000€. Nous serons une équipe de 5 personnes : Deux cadreurs, un pilote de drône, un ingénieur du son et un producteur exécutif/régisseur.

Transport + salaires + montage + assurance + matériel... En ajoutant les 8% de Kickstarter et le coût des récompenses, vous trouverez la somme totale. 

Au final, un film de plus ou moins 15 minutes sera monté (plus long si je dépasse les 40.000€ attendus :). 

Et ce film sera le point de départ pour trouver un producteur. 

Les récompenses Kickstarter prévues tiennent également pour le film long métrage final, bien sûr (votre nom au générique par exemple).  

Mon nom est François Grandjacques.

Je suis réalisateur de documentaires, de court métrages, de films institutionnels, d’essais audiovisuels… 
J'ai réalisé mon premier film à 17 ans, en 16mm et je n'ai plus arrêté depuis.

J'ai réalisé plusieurs court métrages, dont le dernier, Kankant, avec Gisèle Casadesus et Eleonore Hirt, produit par Jean Baptiste Nicolas (Odéon et Cie). J'ai reçu 5 grands prix en festivals, principalement pour ma série de films 1M.

J'ai également travaillé pour le Sénat, pour des ONG, je réalise régulièrement les portraits d’auteur de la maison d’édition l’école des loisirs… 
J'ai également réalisé 20 portraits, tournés un peu partout dans le monde, Corée, Cambodge, Canada, Mexique, Vanuatu, Colombie… principalement de femmes ayant réussi un projet particulier dans ces pays (Eradication du sida au Vanuatu, campagne contre le cancer du sein au Canada, etc...
 )

Ce projet, « Être humain », je le porte depuis une quinzaine d’années. 

Il m'est venu, entre autre, à travers mes nombreux voyages, et surtout, à travers cette constatation étrange : Partout à travers le monde, le fonctionnement des humains est le même, et partout, le mode d’expression de ce fonctionnement est différent. Voire opposé. 

Il suffit d’imaginer, en France, dans une kermesse bon enfant, une verge se balader dans les rues…

Mon dernier film, la présentation de l'ONG Eau et Vie. Tourné au Bangladesh et en Côte d'Ivoire :

Et un portrait plus ancien, celui de Ida Daussy, star Française de la télé Coréenne :

Mon site internet : http://www.taistoidonc.com

 

Risks and challenges

The difficulty of that project is that it's very hard to go to certain places before the shooting. The work of identification is complicated.
So I will be working, for some case, the farrest places, with local producers, for them to locate and find interesting persons to film.
So if you know producers in these countries (like Indonesia, Canada, Nigeria, Madagascar, India, Cambodia...) I'm interested.
Thank You!

La difficulté de ce projet se situe au niveau des repérages. Certains pays sont très lointains, voire difficilement accessibles dans le cas de certaines fêtes. Ce qui complique le travail de prospection. Je vais donc travailler avec des productions de ces pays afin qu'elles puissent repérer à notre place. Si vous en connaissez dans ces pays, cela m'intéresse (Indonésie, Canada, Nigeria, Madagascar, Inde, Cambodge...)
Merci!

Learn about accountability on Kickstarter

Questions about this project? Check out the FAQ

Support

  1. Select this reward

    Pledge €5 or more About $6

    Moon - La lune!

    A personal Thank You message over email

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.

    Less
    Estimated delivery
    11 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  2. Select this reward

    Pledge €10 or more About $11

    Mercury! - Mercure!

    A personal Thank You message over email.
    - And a thank you IN THE CREDITS!

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    - Votre nom apparaîtra au générique.

    Less
    Estimated delivery
    49 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  3. Select this reward

    Pledge €30 or more About $34

    Mars!

    A personal Thank You message over email.
    And a thank you IN THE CREDITS!
    - You receive by e mail a photo pack of the first images of the shooting.

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    Votre nom apparaîtra au générique.
    - Et vous recevez un pack des premières photos du tournage, par mèl.

    Less
    Estimated delivery
    Limited 38 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  4. Select this reward

    Pledge €40 or more About $45

    Venus!

    A personal Thank You message over email.
    And a thank you IN THE CREDITS!
    You receive by e mail a photo pack of the first images of the shooting.
    - And a Digital Download of the Completed Film!

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    Votre nom apparaîtra au générique.
    Et vous recevez un pack par internet des premières photos du tournage
    - Et un lien de téléchargement du film.

    Less
    Estimated delivery
    Limited 23 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  5. Select this reward

    Pledge €50 or more About $57

    Neptune!!

    A personal Thank You message over email.
    And a thank you IN THE CREDITS!
    You receive by e mail a photo pack of the first images of the shooting.
    A Digital Download of the Completed Film!
    - And a special Guest Invite to a Film Premiere.

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    Votre nom apparaîtra au générique.
    Vous recevez par internet un pack des premières photos du tournage.
    Un lien de téléchargement du film.
    - Et une invitation à une première du film.

    Less
    Estimated delivery
    Ships to Anywhere in the world
    Limited 35 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  6. Select this reward

    Pledge €100 or more About $113

    Uranus!!!

    A personal Thank You message over email.
    And a thank you IN THE CREDITS!
    You receive by e mail a photo pack of the first images of the shooting.
    A Digital Download of the Completed Film!
    A special Guest Invite to a Film Premiere.
    - And the Film Poster Signed.

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    Votre nom apparaîtra au générique.
    Vous recevez par internet un pack des premières photos du tournage.
    Un lien de téléchargement du film.
    Et une invitation à une première du film.
    - Vous recevrez l'affiche du film, dédicacée.

    Less
    Estimated delivery
    Ships to Anywhere in the world
    Limited 28 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  7. Select this reward

    Pledge €300 or more About $340

    Saturn!!!!

    A personal Thank You message over email.
    And a thank you IN THE CREDITS!
    You receive by e mail a photo pack of the first images of the shooting.
    A Digital Download of the Completed Film!
    A special Guest Invite to a Film Premiere.
    The Film Poster Signed.
    - And the special t-shirt of the film, in the limited graphist edition.

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    Votre nom apparaîtra au générique.
    Vous recevez par internet un pack des premières photos du tournage.
    Un lien de téléchargement du film.
    Et une invitation à une première du film.
    Vous recevrez l'affiche du film, dédicacée.
    - Et vous recevrez le t-shirt officiel du film (tirage limité, version graphiste)

    Less
    Estimated delivery
    Ships to Anywhere in the world
    Limited 9 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  8. Select this reward

    Pledge €1,000 or more About $1,135

    Jupiter !!!!!

    A personal Thank You message over email.
    And a thank you IN THE CREDITS!
    You receive by e mail a photo pack of the first images of the shooting.
    A Digital Download of the Completed Film!
    A special Guest Invite to a Film Premiere.
    The Film Poster Signed.
    And the special t shirt of the film, in the limited graphist edition.
    - Your logo in the credits.
    - And the photo book from the set photographer.

    Un grand merci à vous de votre soutien!
    Remerciements personnels par mèl.
    Votre nom apparaîtra au générique.
    Vous recevez par internet un pack des premières photos du tournage.
    Un lien de téléchargement du film.
    Et une invitation à une première du film.
    Vous recevrez l'affiche du film, dédicacée.
    Et vous recevrez le t-shirt officiel du film (tirage limité, version graphiste)
    - Vous aurez la possibilité d'ajouter votre logo dans le générique du film.
    - Et vous recevrez le livre du photographe du tournage.

    Less
    Estimated delivery
    Ships to Anywhere in the world
    Limited 3 backers
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.
  9. Select this reward

    Pledge €8,000 or more About $9,078

    The sun !!!!!!

    At this level, you are allowed to ask me what you want ! :)

    Pour ce prix là, vous avez le droit de me demander ce que vous voulez! :)

    Less
    Estimated delivery
    Ships to Anywhere in the world
    1 backer
    Kickstarter is not a store.

    It's a way to bring creative projects to life.

    Learn more about accountability.

Funding period

- (39 days)